SAXIFRAGES Un court métrage de Séverine Barde
Durée : 4’21’’ en HD
En coproduction avec La Radio Télévision Suisse

“Je voudrais que cet instant durât toujours; et comment peut-on appeler bonheur un état fugitif qui nous laisse encore le cœur inquiet et vide, qui nous fait regretter quelque chose avant, ou désirer encore quelque chose après?”

Jean-Jacques Rousseau, “Rêveries d’un Promeneur Solitaire” (1778) 

En pleine ville, au milieu de la circulation, dans la moindre fissure de petites plantes poussent envers et contre tout. Un monde fragile mais obstiné qui s’épanouit discrètement au milieu de la frénésie hostile qui l’entoure. En parlant de ces saxifrages, c’est aussi de Rousseau que l’on parle.

Suite à sa participation comme consultante aux ateliers Rousseau donnés à la HEAD–Genève,  Séverine Barde  a redécouvert le philosophe qu’elle a trouvé touchant et humain, surtout dans ses contradictions. A travers ces petites plantes, elle retrouve “la ténacité, la fragilité, l’isolement, la force intérieure” du philosophe, ainsi que “sa recherche de l’innocence, de ce qui est essentiel, de ce qui est premier.”

Après un diplôme de la section « image » de l’IAD à Bruxelles, Séverine Barde travaille comme directrice photo sur de nombreuses fictions, comme Garçon stupide de Lionel Baier ou Luftbusiness de Dominique de Rivaz, et de nombreux documentaires, dont plusieurs de Jean-Stéphane Bron.

Après les trois minis documentaires de la série Un Ange Passe, Saxifrages est sa deuxième expérience de réalisation.