ROUSSEAU VERSUS ROUSSEAU – Un court métrage des Klopfenstein (Clemens et Lukas Tiberio)
Durée : 7’42’’ en HD
En coproduction avec la Radio Télévision Suisse

“Souvent, laissant aller mon bateau à la merci de l’air et de l’eau, je me livrais à des rêveries sans objet, et qui, pour être stupides, n’en étaient pas moins douces. “

Jean-Jacques Rousseau, “Les Confessions” 1770

Rousseau aborde en barque sa chère Ile Saint-Pierre, sur le lac de Bienne. Il y rencontre un autre Rousseau, le Douanier Rousseau. Rencontre anachronique entre le philosophe et le peintre: aux yeux du philosophe, la représentation de la nature se doit d’être fidèle; aux yeux du peintre, elle ouvre sur l’imaginaire. Jusqu’à ce qu’apparaisse “la négresse joueuse de flûte”. Est-elle une vivante apparition ou n’est-ce qu’un tache accidentelle de peinture?

Natif des bords du lac de Bienne, où il est né en 1944, il n’est pas étonnant que Clemens ait pensé à l’Ile Saint-Pierre et au rapport extatique avec la nature que Rousseau y a ressenti. Autant peintre que cinéaste, il y a trouvé la matière à interroger notre regard interprétatif sur la nature et en a confié la mise en scène à son fils, expert en poétiques effets spéciaux.

Clemens s’est fait remarquer dès 1978 avec son célébré Geschichte der Nacht, puissante compilation de prises de vues nocturnes. S’ensuivront de très nombreux films, dont  La faiblesse des hommes, prix du meilleur film suisse en 1998.

Lukas Tiberio est né en 1988, a fait ses études cinématographiques à la New York Film School in California et a pour projet un long métrage de fiction expérimentale à tourner avec Clemens.