LEÇON DE MATHÉMATIQUE – Un court métrage de Jacob Berger
Durée : 5’24’’ en HD
En coproduction avec la Radio Télévision Suisse

“Au moment que j’étais prêt à me pâmer sur une gorge qui semblait pour la première fois souffrir la bouche et la main d’un homme, je m’aperçus qu’elle avait un téton borgne.(…) je ne tenais dans mes bras qu’une espèce de monstre, le rebut de la nature, des hommes et de l’amour.”

Jean-Jacques Rousseau, “Les Confessions” (1770)

Un jeune homme loue la grâce et la beauté d’une prostituée, avec laquelle il s’apprête à coucher. Jusqu’à ce qu’un détail de sa physionomie le trouble profondément…

Pour Jacob Berger, Rousseau est au cœur des pensées politiques et philosophiques importantes de notre temps : « Rousseau est d’une modernité et d’une proximité incroyables. Il me ressemble, il nous ressemble ». Le réalisateur a souhaité également retranscrire une des complexités de la Suisse : “d’un côté cette surface polie et convenable, et de l’autre cette « profondeur déviante » dans le rapport à la prostitution.”

18/01/2008. Genève. TG. Jacob Berger, réalisateur. Pierre Abensur

Né en 1963 en Angleterre, Jacob Berger passe par l’Université de New York et l’Institut of Film and Television. Après un premier long métrage, Angels (1989), il se consacre à la réalisation de reportages, de documentaires et de séries TV pour plusieurs chaînes suisses et françaises.

En 2001, Jacob Berger revient au cinéma avec Aime ton père, interprété par Guillaume et Gérard Depardieu. Il signe ensuite Une journée, avec Bruno Todeschini. Son projet actuel repose sur une adaptation de Jacques Chessex.