LE GOUT DE LA NEIGE  Un court métrage de Nader Takmil Homayoun
Durée : 5’10’’ en HD
En coproduction avec la Radio Télévision Suisse 

“Tout est bien sortant des mains de l’Auteur des choses, tout dégénère entre les mains de l’homme… il mutile son chien, son cheval, son esclave; il bouleverse tout, il défigure tout, il aime la difformité, les monstres; il ne veut rien tel que l’a fait la nature, pas même l’homme.”

Jean-Jacques Rousseau, « Emile, ou De l’éducation » (1762)

Une voix masculine plane sur un paysage de campagne enneigée. Un chien errant nous emmène dans une église désertique, à la rencontre de l’homme, qui se raconte tout seul dans un confessionnal et expose ses blessures ouvertes.

Inspiré par ces fortes phrases de Rousseau, Homayoun les transpose dans le récit d’une atrocité contemporaine.

Né en 1968, de parents iraniens, Nader Takmil Homayoun grandit à Paris, puis passe sa Licence ès Lettres en Iran. Il y travaillera comme journaliste, critique de cinéma et traducteur. Il revient ensuite en France et s’inscrit à la FEMIS, dont il sortira diplômé en 1997. Il alternera dès lors documentaires et fictions avec toujours ce souci aigu de mettre en exergue l’Iran.

En 2000, son court métrage C’est pour bientôt est sélectionné à la Mostra de Venise. En 2005, il réalise un documentaire sur l’histoire de l’Iran et de son cinéma : Iran, une Révolution Cinématographique. Son premier long métrage de fiction, Téhéran, décrit une ville où la violence et la corruption côtoient l’effervescence. Il obtiendra le prix de la Semaine de la Critique à la Mostra de Venise 2009 et le grand prix du Jury au Festival Premiers Plans d’Angers 2010.