HUMAN RACE Un court métrage de Salar Shahna
Durée : 3’02’’ en HD
En coproduction avec la Radio Télévision Suisse 

Les plus graves actions de la vie se font en dansant. Les prêtres dansent, les soldats dansent, les dieux dansent, les diables dansent (…) et tout danse à propos de tout“.

Jean-Jacques Rousseau, “Julie ou la Nouvelle Héloïse”, (1761)

Réalisé en 3D stéréoscopique, Human Race revisite Bastien und Bastienne, l’opéra que Mozart a composé à l’âge de 12 ans en hommage au Devin du Village de Rousseau. Divisé en trois parties, séduction/possession, réveil dans un nouveau corps/explosion, libération/envol, il confronte une danseuse – figurant Rousseau – et les sombres dessins à l’encre de Chine du père du réalisateur.

Actif dans la production de La Faute à Rousseau dès les prémisses du projet, Salar Shahna a souhaité se détacher de toute narration pour aboutir à un essai rousseauiste sensoriel avec le corps, la musique et la peinture comme matériaux d’expression.

Né en 1986 à Téhéran, Salar Shahna a grandi à Genève. Il suit une formation en Hypermédia à l’IAE d’Annecy.

Salar Shahna prépare en ce moment son prochain court métrage, The Bakery, une comédie inspirée d’une histoire aussi absurde que vraie, vécue par le réalisateur lui-même.